Mon curriculum vitae, celui d’un Autodidacte

Vous avez du faire de longues études pour être dans l’informatique ?

imagesLa question la plus embarrassante qui soit pour un autodidacte.

Et ma réponse,

« Aucune … »

 

Il m’arrive souvent de percevoir une déception dans l’œil de mon interlocuteur à ce moment précis.

Car, il faut bien l’avouer, c’est le soucis de l’autodidacte, ce manque de légitimité qu’il ressent ou qu’on lui fait ressentir, et rien n’est fait pour mettre les autodidactes à l’aise. Le diplôme prime toujours plus que les compétences en France, et le cursus scolaire ou universitaire reste toujours le garant de notre légitimité au poste que l’on occupe. Ce syndrome empêche les autodidactes qui en sont victimes de développer pleinement leur potentiel, puisqu’ils se remettent constamment en question.
Tout d’abord qu’est-ce qu’un autodidacte ?
L’autodidacte n’est pas celui qui apprend tout seul (ce qui à proprement parler ne veut rien dire), mais celui dont les connaissances ne sont garanties par aucun titre et défendues par personne.
Pire encore les Anglophones disent  ‘Self made man’ ; Personne ne s’est fabriqué seul.
L’autodidacte n’apprend pas tout seul,
mais ses maîtres, ses guides, ses sourciers, car il en a toujours (même s’ils peuvent prendre diverses figures), ne sont pas les enseignants habilités par l’institution scolaire à délivrer dans le cadre scolaire les connaissances et à en certifier par des titres la possession.L’autodidacte est donc celui qui, pour toutes sortes de raisons, n’a pas construit la base de connaissance et l’expérience de son métier ou d’une activité annexe par le biais de sa scolarité. Parmi les raisons, il peut y avoir des difficultés sociales ou financières, certaines personnes ne s’adaptent pas non plus au fonctionnement scolaire, d’autres encore ont commencé à travailler très tôt, etc.
Depuis toujours, j’ai apprécié apprendre par mes propres moyens, sans la contrainte et la pression du système scolaire. Ce que je fais aujourd’hui résulte de ce que j’ai appris au travers des livres, d’Internet, de rencontres, nombreux stages et formations, et surtout au contact des clients, des problèmes, sur le terrain comme on dit. La légitimité des autodidactes n’est peut être pas reconnue de tous, mais reconnaissons nous-mêmes ce que sommes et ce que nous sommes capables. Que notre faiblesse apparente devienne notre force. Prenons confiance en nous. Souvent, dans mes périodes de doute, je regarde en arrière et je me rappelle ce que j’avais en main à la fin de mes études (fin de 1ère) et ce que je sais aujourd’hui, tout le chemin parcouru, les diverses expériences accumulées.
Et ce qui m’enthousiasme le plus, c’est que j’ai encore tellement de choses à apprendre !
Voici un extrait de ma vie professionnelle si ça vous intéresse : Mon unique CV 😉

histoire-informatique-02-df890

    Je profite d’ une période plus calme pour écrire cet article, les quinquagénaires y trouveront sûrement des souvenirs communs et les cadets    peut-être un fragment de l’aventure informatique. C’est pour moi également une façon d’évoquer ma vie professionnelle à mes proches et amis.  Sur Internet tout reste à la postérité donc…

 Je ne pourrai pas commencer en 1945,

Eniac   Avec l Eniac il occupait 170 m² et consommait 220 KW

 

 

 

 

1945 début de l’informatique, mais fin des années 70.

Aujourd’hui, cela fait plus de 30 années que je travaille dans le monde de l’informatique, j’ai vécu les grandes mutations qui ont secouées notre industrie sur cette période, les premiers Apple europlus puis Apple 2e,  IBM XT, beaucoup plus tard Internet…

1978

Copyright Laurent LIBMANN

OI2SV1

Âgé de 18 ans, ce sont peut être ses trois revues (que je possède toujours), qui m’ ont confortées dans mon rêve de travailler dans le secteur de l’ informatique.

 

Pet 2001 A l’ époque il fallait aller à Bruxelles pour voir le fameux Pet Commodore 2001, les micro ordinateurs étaient quasi inexistants en France.

J ‘en rêvais, il était phénoménal, il était capable par exemple après quelques heures de programmation en Basic de vous calculer le nombre de jours depuis votre naissance, de mémoriser votre nom, et de sauvegarder le dit programme de quelques k, sur cassette en quelques minutes, pour un prix d’ environ 6 mois de salaire moyen, bref une prouesse pour l’ époque.

 

Début des années 80

Les choses s’accélèrent, j’ achète mon premier ordinateur personnel le VIC 20 de commodore, et le rêve prend enfin place.

Vic20Je n’ ai pas mon Bac, mais de solides connaissances informatique avec ce Vic 20, je sais écrire quelques lignes en Basic ! Je suis alors embauché comme Technico Commercial sans grande difficulté, au magasin ‘l’Ordinateur’ au Havre. Nous sommes la deuxième plus grande boutique informatique du Havre, d’ accord il n’ existait que deux boutiques, VPC et la notre 20 m² quand même.

Quelques années plus tard, nous déménagerons pour des locaux plus importants, nous serons environ une trentaine à travailler à la société l’ordinateur qui devint Agena. Je grimpe rapidement les échelons, vendeur, responsable magasin, reponsable commercial, cadre, et même ingénieur commercial (titre que je n’ai jamais voulu accepter)  pour moi, réservé aux élèves sortants d’une école d’ingénieurs.

J’ ai eu la chance de rencontrer la bonne personne au bon moment,  et j’ai pu appendre mon métier sur le tas, comme on dit. Les TRS80, ZX81 Sinclair, TI 99 4A, TO7, Apple Europlus, se vendaient très bien, passionné je m’en souviens encore, comme si, c’était hier !

Calvados – Calvacom

J’ étais un Internaute 10 ans avant le World Wide Web (http://www) et l’avènement de Internet début des années 1990.

CalvacomCe réseau permettait aux utilisateurs de micro-ordinateurs Apple II de se connecter par modem à un ordinateur central — celui de l’Université américaine à Paris — pour bénéficier de services de courrier électroniques, de forums, de tchatche, d’informations boursières, etc.

C’est une époque où on pouvait, converser  directement avec Jean Louis Gassée (le patron d’Apple France dans les années 1980), Lionel Lumbroso fondateur du réseau, ce que j’ai fait.

 

ibmpc J’ai également commercialisé les IBM PC XT équipé d’un disque dur de 10 Mo . Il tourne sous MS/DOS 2.0 qui amène le support des disques dur jusqu’à 10 Mo, les disquettes de 360 Ko et la notion d’arborescence de répertoires sur le disque dur ou les disquettes.

Apple présente un nouvel ordinateur exceptionnel : le Lisa (Local Integrated Software Architecture).

 

Lisa

Il comprend un 68000 à 5 MHz, 1 Mo de Ram, 2 Mo de Rom, un écran graphique intégré de 12″ d’une résolution de 720×364 pixels, deux lecteurs de disquette 5″25 contenant 871 Ko, un disque dur de 5 Mo interne et surtout, il est entièrement et exclusivement utilisable à la souris grâce à son interface graphique. Le développement de cet ordinateur a coûté extrêmement cher à Apple (50 millions de $ pour le matériel et 100 millions de $ pour le logiciel), ce qui explique son prix élevé proche de celui d’une maison à l’époque. Malgré ce prix, il s’agit tout de même du premier ordinateur personnel à interface graphique bien avant Macintosh !

Coq

Cocorico

Et je fais parti de l’histoire, car j’ai vendu un des premiers ‘Micro ordinateur Lisa‘ et surement le premier en Normandie à l’hôpital François Baclesse à Caen, j’en suis très fier.

J’ ai également donné des cours de formation à des industriels, sur Visicalc premier tableur (ancêtre de Microsoft Multiplan, et  Excel plus proche de nous). Sans n’ avoir jamais vu un tableur et avec une documentation toute en Anglais comme seule guide à l’époque et un week end pour me préparer.

Sicob

Sicob

J’ ai pu également  participer à l’ensemble des Sicob des années 80 (salon informatique annuel incontournable), l’ It Partner d’aujourd’hui.

 

 

 

Mac Le lancement de Macintosh, et bien d’autres événements.

 

 

 

 

 

Mais voici l’ événement qui boosta ma vie professionnelle !

Le Minitel

Minitel 2

Et l’idée de créer mon entreprise ATN (Agence Télématique de Normandie)

ATN 1 ATN 2 AV ATNLaurent 2 Laurent 3Laurent 1

Nous sommes en 1986, j’ai 26 ans.

S’en suivent les années

1990

Durant cette décennie ATN se développe, réalisation et hébergement de plus de 200 pages minitel publiques pour le Centre Hospitalier du Havre, réalisation du serveur Minitel Havrais, l’ Université du Havre y présentera les résultats aux examens, horaires cinémas, restaurants, résultats de Roland Garros en partenariat avec la presse Havraise, le Web avant l’heure !   Des clients prestigieux pour l’ informatique, comme Renault Sandouville, Total, et même le Ministère de l’ Intérieur à Paris, tout cela dans un magasin de moins de 20 M².

      Lremonter le tempstemps passe

Fin des années 1990

LC475

Je prends alors un abonnement annuel payable d’avance chez Imaginet (Paris), et je propose sur le Havre des accès emails, avec un simple Apple LC475 et un programme, les clients se connectent sur mon Micro ordinateur 4 lignes RTC simultanées !

Peuvent récupérer leurs mails, et retourner les leurs en différés, deux connexions par 24H. Incroyable aujourd’hui, mais j’étais à ma connaissance le seul sur le Havre à proposer le mail sur Internet. Pas de Web.

ATN EtretatPassage par un magasin plus grand, arrivée de l’Internet avec des modems analogiques de 64K et une connexion payante (non illimitée)  découverte fascinante du web (navigateur mosaïque Nescape), Wanadoo (ancêtre d’ Orange n’existe pas encore). Arrivée de Libertysurf un des premiers Providers en France avec un Kit de connexion d’une heure, s’en suivire Normandnet à Rouen.

Arrêt pour moi de la télématique, Agence Télématique de Normandie devient: ATN Informatique Internet.

 

Début des années 2000

BLRInterruption pour 6 mois de ATN Informatique et passage chez Altitude Télécom comme responsable partenaires, et vente de la BLR.

Retour chez ATN Informatique Internet

ATN 010 ATN 013 ATN 015 ATN 016 ATN 017

Nouveau magasin plus grand, mieux situé.

10 années passent

temps

Arrivée des écrans plats TV et PC, des netbook, du Wifi, des offres ADSL Tripleplay avec des débits crescendo, jusqu’à la fibre optique. Dans tous les domaines la technologie évolue à grande vitesse, automobile, multimedia, domotique, santé, et j’en passe.

2015

aujourdhui

Les smartphones et tablettes révolutionnent le secteur, tout communique, bientôt la 5G,  les montres reliées aux smartphones et à nous même, une vraie domotique arrive également, les automobiles deviennent communicantes presque intelligentes. Les réseaux sociaux via internet transforment notre approche commerciale, le monde change comme jamais et nous avons la chance de vivre cela !